• IRAN JOURNAL TV FRANCAIS 9 juin 2018- Iran Téhéran accueille à bras ouvert les investissements russes vidéo

    IRAN JOURNAL TV FRANCAIS 9 juin 2018- Iran Téhéran accueille à bras ouvert les investissements russes vidéo

    Les présidents russe Vladimir Poutine et iranien Hassan Rohani (D) se rencontrent en marge du sommet de l’Organisation de coopération de Shanghai, le 9 juin 2018 à Qingdao, en Chine. ©AFP

    Les présidents de la République islamique d’Iran et de la Russie se sont rencontrés le 9 juin en marge du sommet de l’Organisation de coopération de Shanghai (OCS). Il en ressort des conclusions satisfaisantes : les relations des deux pays sont en nette croissance dans tous les secteurs et la coopération régionale représente une dimension significative de leur diplomatie étrangère.

    « Nos relations se développent dans tous les domaines. Dans les secteurs de l’énergie, de la défense et du transport, les coopérations sont en hausse. Téhéran accueille à bras ouvert l’investissement des entreprises et du secteur privé russes », a déclaré le président iranien Hassan Rohani, rapporte Fars News.

    Depuis que la Russie et l’Iran se sont mis à coopérer en Syrie, de nombreux commentaires ont évoqué une alliance. Cette alliance survivra-t-elle à la crise syrienne ?

    « L’Organisation de Shanghai est un instrument efficace pour la sécurité et le développement de la région, et l’Iran continuera à contribuer à l’évolution de ses activités », a-t-il indiqué.

    L’Iran se réjouit du développement des relations économiques avec la région Eurasie dans le cadre du libre-échange. Dans le secteur du transport, le rôle de partenaire premier rang de la Russie dans le projet du corridor ferroviaire Nord-Sud favorise des opportunités de coopération économique avec l’Orient.  

    En outre, le rôle de la Russie dans l’accord sur le nucléaire iranien a été déterminant. Hassan Rohani a réitéré que l’Iran avait rempli toutes ses obligations comme le confirment les rapports de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA). Après le retrait unilatéral et illégal des États-Unis de l’accord, Moscou a joué un rôle important dans son maintien et son application.

    Un autre volet abordé lors de cette rencontre a été la coopération entre l’Iran et la Russie dans la lutte contre le terrorisme dans la région, qualifiée de « positive » et de « salutaire » par les deux parties.

    Pour sa part, Vladimir Poutine s’est félicité du rendement de la coopération irano-russe dans le domaine économique et a déclaré que ses perspectives étaient bonnes.  

    Rappelant l’enthousiasme de la Russie à prendre part au projet du corridor Nord-Sud, il a réaffirmé son soutien à l’adhésion de l’Iran à un accord de libre-échange avec l’Union économique eurasiatique (UEEA).

    Il a jugé le retrait des États-Unis du PGAC unilatéral et illégal, et souligné que Moscou continuerait à discuter avec les autres parties concernées pour maintenir l’accord.

    Étant pour l’adhésion permanente de l’Iran à l’OCS, il a souligné que l’Iran était un membre actif de l’Organisation depuis de nombreuses années en tant qu’observateur.

    La Chine, fidèle allié de l’Iran pendant la période des sanctions, coopérera une fois de plus avec Téhéran sur le marché économique dont boursier.

    Le président russe n’a pas manqué de préciser que le partenariat et les échanges de points de vue avec l’Iran poursuivraient leur cours normal afin de consolider la stabilité et trouver des solutions aux conflits régionaux, notamment en Syrie.

    La culture et le sport n’ont pas échappé aux discussions des deux présidents. La semaine de la langue persane devrait se tenir prochainement en Russie et la Coupe du monde accueille cette année l’équipe nationale iranienne, dont le président Poutine s’est réjoui de la présence dans son pays.

     

    **************************