• IRAN JOURNAL TV FRANCAIS la fin du régime d’Israël approche.9 6 2018

    IRAN JOURNAL TV FRANCAIS la fin du régime d’Israël approche.9 6 2018

    Sat Jun 9, 2018 3:39PM
    Les Palestiniens prient sur l’esplanade des Mosquées à Qods. (Photo d’illustration)
    Les Palestiniens prient sur l’esplanade des Mosquées à Qods. (Photo d’illustration)

    Les évolutions dans la région du Moyen-Orient témoignent du fait que la fin du régime d’Israël approche.

    La décision inepte de Trump de transférer l’ambassade américaine de Tel-Aviv à Qods a suscité une vague de protestation non seulement dans le monde musulman, mais aussi dans le monde entier. Cette décision a engendré de grandes évolutions dans les territoires occupés et au Moyen-Orient et a fait connaître à Israël des jours difficiles qui précipiteront la fin de ce régime illégal, censée se produire dans 25 ans selon la prévision il y a trois ans du Leader de la Révolution islamique d’Iran.

    Israël de plus en plus vulnérable

    En effet, les gains géopolitiques de l’axe de la Résistance sur le terrain en Syrie et en Irak, en dépit des complots ourdis par les Américains et leurs alliés, ont fait tomber à l’eau le plan américano-israélien de recomposer le Moyen-Orient sous prétexte de lutter contre Daech. En plus des échecs patents que les forces de la Résistance ont fait subir aux terroristes en Syrie et en Irak ainsi que la libération des territoires occupés par Daech, ces gains ont créé un corridor terrestre stratégique reliant Téhéran, Bagdad, Damas et Beyrouth et ont permis de mettre en place dans la région du Golan les infrastructures pour battre les sionistes. Les autres régions stratégiques du régime d’Israël, notamment le nord des territoires occupés, sont à présent la cible des missiles et des obus de mortier du gouvernement de Damas. Cela témoigne de la vulnérabilité croissante de Tel-Aviv ; l’annonce officielle de la stratégie de l’Iran de fournir des armes à la Cisjordanie a donné de nouvelles dimensions à la promesse du Leader de la République islamique.

    Israël dit se faire à l’idée d’un maintien d’Assad au pouvoir à condition que le Hezbollah soit mis à la porte de la Syrie. Le Hezbollah quittera-t-il le pays de sitôt ?

    Les deux crises auxquelles est confronté Israël

    Depuis sa création illégale en 1948, Israël fait face à deux crises concernant respectivement sa légitimité et sa sécurité. S’y ajoute l’actuelle crise sociale et politique sans précédent qui sévit à l’intérieur. À propos de l’effondrement et de l’anéantissement d’Israël, Abraham Borg, ancien président de la Knesset, dit : « Les Israéliens demandent à leurs enfants où ils aimeraient être dans 25 ans. Devant le visage déconcerté de leurs parents, ils répondent tout simplement qu’ils n’en ont aucune idée. Les Israéliens sont de plus en plus nombreux à être amenés à avoir une idée incertaine concernant l’avenir ». De même, selon un sondage sur l’immigration diffusé en 2014 à la chaîne 10 de la télévision israélienne, plus de 500 000 Israéliens sont prêts à quitter Israël à cause des mauvaises conditions de vie, sans oublier que 50 % des colons dans les territoires occupés soit pensent à partir soit préparent leur départ.

    En matière de sécurité, il faut dire que les Israéliens sont dans la tourmente. Lors des derniers conflits, qui ont atteint leur plus haut niveau depuis 2014, une grande partie des territoires occupés a été la cible des roquettes et des obus de la Résistance palestinienne. Les bombardements intensifs ont prouvé l’inefficacité du Dôme de fer israélien. De sorte que Tel-Aviv a une fois de plus reculé au profit de l’axe de la Résistance et a été contraint d’accepter le cessez-le-feu proposé par Le Caire.

    Nous prierons bientôt à Qods

    Lors d’une rencontre avec le ministre syrien des Awqaf, le Leader de la République islamique avait espéré que « dans un avenir pas très lointain, nous verrons le jour où vous ferez votre prière collective à Qods ». Les circonstances actuelles montrent que la concrétisation de ce rêve est plus proche que jamais. On fêtera bientôt la libération de Qods du joug des barbares sionistes.

    Le secrétaire général du Hezbollah a appelé les Israéliens à "s’en retourner d’où ils sont venus"

     


     

    Partager via Gmail